Les invités

Les invités

Philip Abensur

Philip Abensur est pédiatre à Paris. Né à Tanger, il se passionne pour l’histoire de sa ville natale et de celle de sa voisine Tétouan dont sont originaires nombre de ses ancêtres. Co-fondateur avec son épouse Laurence Abensur-Hazan d’Etsi, association et revue de Généalogie et d’Histoire Séfarades, il a récemment publié deux ouvrages de photos et cartes postales anciennes de Tanger et de Tétouan.

Line Amselem

Line Amselem est née à Paris en 1966. Professeur agrégée d'espagnol, maître de conférences à l'Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis, elle a étudié en priorité le Siècle d'or espagnol. Elle est écrivain et traductrice (Lope de Vega, Thérèse d'Avila, Federico García Lorca, Nuria Amat,...). Auteur d'un DEA sur la haketía, elle évoque sa culture judéo-espagnole du Maroc et sa langue dans ses livres : Petites histoires de la rue Saint-Nicolas, Paris, Allia, 2006 (publié en italien et en espagnol en 2012) et A la rencontre de Federico García Lorca, Escalquens, Oxus, 2013. Elle anime un atelier de haketía à l'Institut Cervantes de Paris et présente l'émission culturelle "Rendez-vous en français avec Line Amselem" sur Radio Sefarad.

Esther Bendahan

Esther Bendahan Cohen est écrivain. Elle est née dans une famille sépharade marocaine à Tétouan en 1964. Ses parents se sont installés à Madrid quand elle était enfant. Elle y a étudié la psychologie et la littérature française. Elle dirige actuellement le programme Shalom de la télévision publique espagnole et coordonne les activités de la Casa Sefarad-Israël. Elle est l’auteur d’une dizaine de livres dont Soñar con Hispania (avec Ester Benari), Ediciones Tantín, 2002 ; La sombra y el mar, Morales del Coso, 2003 ; Deshojando alcachofas, Seix Barral, 2005 ; Déjalo, ya volveremos, Seix Barral, 2006, où elle raconte son enfance et la désintégration des communautés juives marocaines; La cara de Marte, Algaida, 2007. El secreto de la reina persa, La Esfera de los Libros, 2009 ; Pene, Ediciones Ambulantes, 2011.Tratado del alma gemela, Ediciones del Viento, 2012.

Abraham Bengio

Abraham Bengio est né à Tanger (Maroc) en 1949. Il a été naturalisé français le 25 mars 1971. Après des études et de nombreux diplômes en poche (maîtrise de lettres classiques, puis agrégation de lettres classiques ; licencié en linguistique générale), il a successivement été, entre autres, professeur de lettres dans un lycée en région parisienne, directeur de l'Institut français de Madrid, directeur régional des affaires culturelles de plusieurs régions, délégué général adjoint à la langue française et aux langues de France... Il est actuellement directeur adjoint de la Région Rhône-Alpes. Outre sa langue maternelle, l'espagnol, il pratique notamment le français, l'anglais, l'italien, l'hébreu et le catalan...

Harm den Boer

Diplômé de l’université de Leiden et de l’université Complutense de Madrid, Harm den Boer a soutenu sa thèse en 1992 à l’Université d’Amsterdam sur la littérature hispano-portugaise des XVIIème et XVIIIème siècle - publiée ultérieurement sous le titre La literatura sefardi de Amsterdam (Alcala de Henares, 1995) -. Il est actuellement professeur de littérature ibéro-romaniste à l’Université de Bâle. Ses recherches portent notamment sur la littérature du siècle d’or hispanique et en particulier la littérature, la culture et l’histoire intellectuelle des juifs et judéo-convers de la péninsule ibérique.

Marie-Christine Bornes-Varol

Marie-Christine Varol est professeur  à l'Institut national des langues et civilisations orientales (INALCO) où elle enseigne le judéo-espagnol, langue à laquelle elle a consacré sa thèse et de nombreux livres et articles. En 2005, elle a reçu le Prix Alberto Benveniste Recherche pour son Manuel de judéo-espagnol (L'Asiathèque). Ses recherches l’ont conduit depuis plusieurs années à s’intéresser aux proverbiers judéo-espagnols et elle dirige dans le cadre du CNRS le projet Aliento sur la transmission des énoncés sapientiels.

Jean Carasso

Fondateur et directeur de La Lettre Sépharade et des éditions éponymes, Jean Carasso s’est investi depuis 1992 à plein temps dans la défense et l’illustration de la culture judéo-espagnole. Il a notamment organisé en 2002 à l’UNESCO un colloque international consacré à cette culture. Son action lui a valu d’être fait Chevalier des Arts et des Lettres en 2005. Il a fondé et dirige en partenariat avec l’Alliance Israélite Universelle la collection El Mundo Djudeo-espanyol de Oy y de Syempre.

Dov Cohen

Né au Brésil, Dov Hacohen est descendant de familles sépharades de Turquie, Grèce et Bulgarie. Il a fait son alya en 1982 et après avoir achevé ses études rabbiniques, il a obtenu un diplôme en “Histoire du peuple juif” à l’Université hébraïque de Jérusalem.  Après avoir exercé comme rabbin de la communauté israélite de Lisbonne, il a consacré sa thèse de Doctorat à la littérature en judéo-espagnol à l’Université Bar-Ilan. Il fait maintenant partie de l’équipe de professeurs du Centre Naime et Yeoshua Salti de cette université. Il est de plus vice-directeur de la Bibliothèque de l’Institut Ben-Zvi à Jérusalem et est considéré comme un expert de la bibliographie judéo-espagnole. Dans le domaine de la généalogie et grâce à l’étude de sa propre famille, il a eu accès à un grand nombre de sources historiques qui lui ont permis d’acquérir une grande expertise dans les recherches généalogiques sur les Juifs originaires de l’ancien Empire ottoman.

Metin Delevi

Metin Delevi est né en 1953 à Istanbul. Il a fait ses études d’informatique et d’économie et gestion des entreprises respectivement à L’INSA de Lyon et à l’Université Lyon II. Il a obtenu un D.E.A. sur les méthodes quantitatives appliquées à la gestion des entreprises de l’Université Claude Bernard – Lyon III. Pendant de longues années, il fut cadre supérieur dans de grandes entreprises. Ces dernières années, ses articles sur le judaïsme, l’histoire du judaïsme, la shoah et l’antisémitisme sont publiés régulièrement dans l’hebdomadaire Shalom d’Istanbul, dans les bulletins des associations juives et sur internet. Il donne également des conférences sur ces sujets. Il est membre de la délégation turque auprès de l’IHRA (International Holocaust Remembrance Alliance).

Corinne Deunailles

Corinne Deunailles est professeur de Lettres. Critique théâtrale, elle a collaboré à plusieurs journaux (Politis, Passage, Zurban) revues (Les Saisons, Du Théâtre, L'Avant-scène); elle est membre du comité éditorial de la revue Théâtre aujourd'hui. En 2013, elle assure la réédition des mémoires de son père originaire de la communauté sépharade d'Aydin, La Mare aux tortues.

Paloma Diaz-Mas

Après avoir été professeure de littérature espagnole & judéo-espagnole à l’Université du Pays Basque et professeure invitée à l’université d’Oregon (USA), Paloma Díaz-Mas est aujourd’hui chercheuse au Conseil Supérieur de Recherches Scientifiques (CSIC) à Madrid. Elle dirige depuis 2006 le projet d’études séfarades “Les Judéo-Espagnols face à eux-mêmes et leur relation à l’Espagne” dans le cadre duquel a été créé le web d’études séfarades Sefardiweb.

Ses recherches portent sur la littérature judéo-espagnole, la poésie hispanique orale (en particulier le romancero) et la poésie médiévale juive en espagnol. Elle est également une auteure littéraire qui a publié plusieurs romans et recueils de nouvelles distinguée par le prix Herralde du roman.

Fani Ender est née à Istanbul en 1945. Elle est membre actif de plusieurs organisations bénévoles de la communauté juive d’Istanbul.  Elle s'est également engagée pour la préservation de la langue judéo-espagnole en contribuant à la préparation du livre de proverbes “Erensia Sefaradi” et à la réalisation d'une compilation en deux volumes qu’elle a publiée en collaboration avec Beki Bardavid, “Tresoro Sefaradi”.

Anne-Marie Faraggi-Rychner

Anne-Marie Faraggi est née à Alger d'un père sépharade originaire de Salonique. Archéologue professionnelle, elle a conduit une large enquête sur sa famille publiée sous le titre Les Mallah, une famille sépharade de Salonique.

Enrico Isacco

Enrico Isacco est né en 1932 à Moscou de parents italiens. Diplômé de l'IDHEC, section opérateur de prises de vues, Enrico Isacco a travaillé d'abord dans l'industrie cinématographique comme assistant réalisateur et réalisateur de courts-métrages, puis comme directeur de production ou producteur délégué sur une trentaine de longs-métrages. Photographe de talent, il a réalisé aussi diverses expositions, la dernière "Métamorphoses" fin 2011, à Paris, à la galerie Lina Davidov et à Chartres. Il est également expert en art indien.
Parallèlement, il s'est attaché à la constitution d'un fonds d'archives photographiques du monde judéo-espagnol contenant plusieurs milliers de photos et a réalisé une vingtaine d'entretiens filmés de locuteurs du judéo-espagnol.

Janine Gerson

Janine Gerson est correspondante de presse; elle participe à des ateliers d'écriture, témoigne à l'occasion de tables rondes, et donne régulièrement des conférences sur l'importance d'écrire un récit de vie, pour le rappeler à chacun d'entre nous "on avance mieux quand on sait d'où l'on vient".

Karen Gerson Şarhon

Karen Gerson Şarhon est la coordinatrice des activités du Centre de recherche culturel sépharade turco-ottoman d’Istanbul. Ce centre, fondé en 2003, est une référence pour toutes les recherches concernant les juifs de Turquie. Il collecte, archive et analyse toutes les données culturelles relatives à la culture sépharade afin de promouvoir sa conservation, son étude et sa diffusion. 

Laurence Hazan Abensur

Généalogiste et notaire de formation, l’histoire de sa famille l’a conduite à publier une histoire de Smyrne où sont nés ses grands-parents paternels.

Renato Kamhi

Violoniste et altiste au sein du trio A.R.K. qu'il a fondé, Renato Kamhi est également luthier et enseigne depuis 2009 au conservatoire de Fontenay sous Bois. Né à Sarajevo, il est issu d'une famille de musiciens de Bosnie et a pratiqué le répertoire sépharade avec son père et sa sœur au sein du trio Kamhi.

Jean-Claude Kuperminc

Jean-Claude Kuperminc est conservateur de la bibliothèque et des archives de l'Alliance Israélite Universelle, et président de la Commission française des archives juives. Il est l'un des membres fondateurs du Réseau Rachel. Il a publié plusieurs ouvrages dont Le Tour des revues juives.

Béatrice Leroy

Béatrice Leroy est professeur honoraire d'Histoire médiévale. Elle a enseigné de 1965 à 2005 dans les Universités de Bordeaux et de Pau. Elle est spécialiste de la Navarre médiévale, de la littérature politique de la Castille, des Juifs d'Espagne et de l'ensemble sépharade. Elle a notamment écrit Les Ménir. Une famille sépharade à travers les siècles (XII-XXème siècle) Paris, 1985.

Solly Lévy

Solly Lévy a immigré au Canada en 1968 depuis sa ville natale de Tanger avec sa femme et ses deux jeunes enfants. Au Québec,  il enseigne la langue et la littérature française qu’il ouvre à une nouvelle génération d’immigrants. Il est devenu l’un des principaux experts de la haketía, dialecte judéo-espagnol parlé par les communautés juives du nord du Maroc. Il a fondé et dirigé la chorale sépharade de Montréal et co-fondé l’ensemble Gerineldo consacré à l’interprétation de la musique judéo-espagnole du Maroc. Il a écrit et dirigé quatre comédies en haketía qui ont été publiées en 1992 dans le volume intitulé Yahasrá, escenas haketiescas et est aussi l’auteur du second livre jamais publié en haketía  El libro de Selomó (Le livre de Salomon). Plus récemment il a publié le coffret La Vida en Haketía,  anthologie des publications écrites et chantées en haketía.

Joan Mendès France

Joan Mendès France, de nationalité anglaise, a été diplômée en Angleterre en chimie et bio-chimie. Elle a acquis un DEA de linguistique à la Sorbonne. Elle rencontre l'un des fils de Pierre Mendès France, Michel, à Berkeley. Mariés ils s'installent à Bordeaux où elle enseigne l'anglais et la civilisation anglaise à la faculté de droit, à l'Ecole Nationale de la Magistrature et à Sciences Po Bordeaux. Depuis une quinzaine d'années, elle a repris les études de Pierre Mendès France sur ses origines. Elle est particulièrement intéressée par la branche portugaise de la famille Mendès France.

Gérard Nahon

Gérard Nahon est historien et a notamment été Directeur d'Études à l'École Pratique des Hautes Études, Section des Sciences religieuses, « Judaïsme médiéval et moderne » (1977-2000 ), directeur de la Revue des Études juives (1980-1997) et président de la Société des Études juives 1989-1990. Il est l'auteur de nombreux ouvrages et articles sur l'histoire des Juifs et plus particulièrement des Juifs en France, les « Nations » juives portugaises d'Occident du XVIème au XVIIIème siècles, sujet de sa thèse de doctorat sur "Les Communautés judéo-portugaises du Sud-Ouest de la France (Bayonne et sa région) (l684-1791).

Henri Nahum

Professeur de médecine, membre honoraire du service de Radiologie de l'hôpital Beaujon de Clichy, Henri Nahum s'est aussi intéressé à l'histoire du judaïsme sépharade et a notamment publié une histoire des juifs de Smyrne tirée de sa thèse de doctorat en Histoire. Il donne régulièrement des conférences sur l'histoire des Juifs de l'ancien Empire ottoman.

Ilana Navaro

Née à Istanbul dans une famille sépharade, Ilana Navaro est réalisatrice et scénariste. Elle vit actuellement à Paris. Elle a notamment écrit et réalisé en 2001, On est venu me chercher, court métrage mettant en scène l'émigration d'une femme juive d'Istanbul vers Israël.

Hilary Pomeroy

Hilary Pomeroy est professeur au département d'hébreu et des études juives de l'University college de Londres et y enseigne la culture et l’histoire des Juifs séfarades. Elle a consacré sa thèse aux recueils de ballades sépharades (romances) d'Halia Isaac Cohen qu'elle a édité et publié en 2005. Elle a dirigé la Conférence Britannique d’Études judéo-espagnoles de 1995 à 2010. Elle a notamment publié en 2008 aux éditions de l'Université Queen's Mary de Londres, les Racines médiévales de la poésie sépharade (en collaboration avec Alan Deyermond).

Pilar Romeu-Ferré

Pilar Romeu-Ferré est docteur en philologie sémitique de l’université de Barcelone et  dirige les éditions Tirocinio de Barcelone. Elle est l’auteur de très nombreux ouvrages et articles sur la littérature sépharade et a publié de nombreux textes de référence du patrimoine judéo-espagnol notamment Chronique des rois Ottomans de Moises Almosnino (Barcelone, 1998) ; Les Légendes du roi Salomon (Barcelone, 1999), Les Clés du Meam Loez Édition critique, comparative et analytique (Barcelone, 2000), Agua tibia, media vida. El Sefer refuot ou le livre des médicaments (Barcelone, 2010), Yehudá Alcalay et son œuvre, La Paix de Jérusalem. (Barcelone, 2011), Guide bibliographique des mémoires séfarades originaires de l’Empire Ottoman (1950-2011) (Barcelone, 2012).

Hervé Roten

Ethnomusicologue, Docteur en musicologie de l'Université Paris IV Sorbonne, Hervé Roten est Directeur de l’Institut Européen des Musiques Juives. Spécialiste reconnu dans le monde entier, Hervé Roten est l’auteur de plusieurs dizaines de disques et de publications (livres, articles, actes de colloques…) sur les traditions musicales juives. Ancien maître de conférence à l’Université de Marne-la-Vallée, il est également producteur de l’émission de radio « Musiques juives d’hier et d’aujourd’hui » sur Judaïques FM – 94.8.

Mario J. Saban

Mario Javier Saban né en 1966 à Buenos Aires dans une famille sépharade originaire d'Izmir. En 2008, il a soutenu son doctorat en philosophie à l'université Complutense de Madrid où il a soutenu sa thèse sur le Guide des Egarés de Maïmonide et les controverses internes au Judaïsme. En 2007, il a fondé et dirige depuis lors le réseau Tarbut sefarad consacré à la diffusion de la culture juive en Espagne. Il est l'auteur de nombreux livres parmi lesquels Le Judaïsme de Jésus (2008), La Matrice intellectuelle du Judaïsme et la genèse de l'Europe (2005), Les Marranes et l'économie dans du Rio de la Plata (1992).

Marlène Samoun

Marlène Samoun est née à Tlemcen, en Algérie, et vit à Paris. Elle a travaillé sa voix au conservatoire Rachmaninov. Elle a été soliste dans des ensembles de jazz, un chœur tzigane classique et un groupe de gospel. Entourée de musiciens de tous horizons, elle reprend des mélodies du passé aux thèmes éternels, chants séfarades et yiddish profanes et sacrés, gospels et spirituals traditionnels américains, prières en hébreu et en arabe. Deux albums, « Notches Notches » et « Sur la route » ont été consacrés aux musiques juives liturgiques et profanes venues de l’Espagne médiévale, du Maghreb, d’Europe orientale et des Balkans. Marlène Samoun se produit régulièrement en concert, en France comme à l’étranger, avec ses musiciens, Olivier Hutman (piano), Emek Evci (contrebasse), Pascal Storch (guitare), Rachid Brahim-Djelloul ou Alain Viau (violon) et Alain Douïeb (percussions). Depuis octobre 2011, elle dirige la chorale d’Aki Estamos.

Miquel Segura

Miquel Segura est né à Sa Pobla sur l'Ile de Majorque en 1945. Il est descendant, tant du côté paternel que maternel, de familles juives converties au christianisme (converses) condamnées dans les autodafés de l'Inquisition en 1691-93. Miquel Segura a continué la tradition familiale de la bijouterie, mais il est devenu aussi journaliste et écrivain. Il a publié 23 livres, certains portants sur la question Chueta qu'il envisage dans l'actualité. En 2009, il a achevé sa téchouva, accompagné dans son retour au judaïsme par le rabbin Marck Angels, de Shearit-Israel (New York).

Fernando Vara de Rey de Irezábal

Fernando Martínez-Vara de Rey de Irezábal est né à Madrid en 1969. Il a fait des études de Droit et de Philosophie et Lettres, il est titulaire d"un Master Senior en Communication. En 2007, il est entré à la Casa Sefarad-Israel, institution publique espagnole de diplomatie qui venait d'être créée pour favoriser la divulgation de la culture juive. Depuis, il y a exercé les charges de Coordinateur de la culture puis de Directeur de la Communcation et des relations institutionnelles, Il est l'auteur de l'essai "Conocimos Polonia" (Nous avons vu la Pologne), co-auteur de l'essai  "Israel, tradition et avant-garde" et traducteur avec Esther Bendahan de deux romans graphiques de Joann Sfar.

Nathan Wachtel

Nathan Wachtel est professeur émérite au Collège de France, où il a été titulaire de la chaire d'histoire et d’anthropologie des sociétés méso-américaines et sud-américaines (1976-2005) et directeur d'études à l’École des Hautes Études en Sciences sociales (1976-2005). Il a dirigé le Laboratoire d'Anthropologie sociale du Collège de France (1998-2000). Ses recherches ont porté notamment sur la vision de la conquête espagnole par les populations du Pérou selon les sources orales et les sources écrites incas en espagnol. Il est devenu l’un des principaux historiens des marranes en Amérique Latine à partir des recherches qu’il a conduite dans les archives de l’Inquisition mais aussi lors de recherches de terrain sur les rémanences de la mémoire marrane dans le Brésil contemporain. Ses travaux sur les marranes font l’objet d’une trilogie: Labyrinthes Marranes, la Foi du Souvenir (Seuil, 2001), La logique des Bûchers  (Seuil, 2009), Mémoires Marranes (Seuil, 2011).

Susana Weich-Shahak

Ethnomusicologue israélienne, Susana Weich-Shahak enseigne au Centre de recherche sur les musiques juives de l’Université hébraïque de Jérusalem et à l'Université de Haïfa. Elle a recueilli dans les années 70 à 90 une collection ethnographique exceptionnelle de chants judéo-espagnols qui a contribué à enrichir la phonothèque israélienne. Elle a publié de très nombreux ouvrages (livres et disques) portant sur les répertoires séfarades et orientaux et notamment El Ciclo de la Vida en el repertorio musical de las comunidades sefadies de oriente (editorial alpuerto, 2013), Romancero sefardi de oriente, antologia de tradicion oral (editorial alpuerto, 2010), La Boda Sefardi, Musica, texto y contexto (editorial alpuerto, 2007), Romancero Sefardi de Marruecos (editorial alpuerto, 1997), Un Vergel Vedre, Flores del Repertorio Sefardi, Romancero, Coplas y Cancionero (Ibercaja, 1995), Judeo-Spanish Maroccan Songs for the Life Cycle. (Université hébraïque de Jérusalem, 1989).

Comments