Les conférences et tables rondes

Conférences et tables rondes

Chaque jour  deux sessions : 14h-15h30/16h30-18h00


Lundi 8 juillet 2013

14h : Marranes et marranismes : une façon moderne d’être juif ?

Intervenants : Gérard Nahon, Henri Nahum (modérateur), Nathan Wachtel.

La tragédie marrane coïncide avec la fin du Moyen-âge en Europe. Les conversions forcées se traduisent par une pluralité d’attitudes : choix de l’assimilation plus ou moins assumé, engagement mystique ou messianisme, fidélité au judaïsme sous des formes masquées et reformulées, relativisme ou indifférence religieuse. Ces différences d’attitudes cohabitent au sein des familles voire chez un même individu. L’expérience marrane où la foi devient une question élective et intime fait écho avec l’expérience juive contemporaine.

16h30 : Trajectoires et singularités marranes

Intervenants : Harm den Boer (la littérature marrane), Jean-Claude Kuperminc (modérateur), Joan Mendès France (Pierre Mendès-France, le marrane), Hervé Roten (la tradition musicale des communautés du sud-ouest), Miquel Segura (Les Chuetas des Baléares).

Mardi 9 juillet 2013

14h : L’Espagne contemporaine, les Juifs d’Espagne, et les judéo-espagnols

Intervenants : Line Amselem (modératrice), Mario J. Saban, Miquel Segura, Fernando Vara de Rey.

En un siècle, une nouvelle communauté juive s’est développée en Espagne et a acquis la reconnaissance des autorités. Elle est forte aujourd’hui d’environ 40 000 membres issus de différentes diasporas juives, répartis principalement entre Madrid et Barcelone. Et l’Espagne redécouvre ses « racines juives ». Mais la seule lointaine origine espagnole suffit-elle à définir la culture judéo-espagnole ?

16h30 Passions généalogiques et sagas judéo-espagnoles.

Intervenants : Laurence Abensur-Hazan (modératrice), Dov Cohen, Anne-Marie Faraggi, Béatrice Leroy.

La généalogie est une éminente passion des judéo-espagnols qui est le reflet d’une organisation méditerranéenne fondée sur la transmission du nom et de la filiation. Les judéo-espagnols sont prompts à se trouver une origine illustre, à élaborer de touffus romans familiaux qui leur permettent de se situer au sein d’un ensemble plus vaste.



Musiciens de la taverne appartenant à Moïse Angel (Salonique, 1920).
On y distillait du raki et un orchestre de Rebetiko s'y produisait.
Collection Angel Adhéra. Photothèque sépharade Enrico Isacco.

 

Mercredi 10 juillet 2013

14h : Les judéo-espagnols dans la Turquie d’aujourd’hui

Intervenants : Metin Delevi, Fani Aelion Ender, Karen Gerson Şarhon, Jean-Claude Kuperminc (modérateur).

La communauté juive turque compte environ 17 000 membres très majoritairement installés à Istanbul. Elle est bien intégrée économiquement, socialement et culturellement à la société turque. Si la pratique du judéo-espagnol a beaucoup reculé, la conscience communautaire demeure forte. Comment s’articule-t-elle avec l’identité turque dans un contexte de réislamisation ? Comment préserver une identité minoritaire dans une société de plus en plus polarisée ?

16h30 : Les autobiographies judéo-espagnoles

Intervenants : Corinne Deunailles, Henri Nahum (modérateur), Janine Gerson-Père, Pilar Romeu Ferré.

La vogue des autobiographies juives témoigne de la perte d’identité liée aux migrations juives du XXème siècle mais également de la volonté de conserver et de transmettre un riche héritage qui a perdu son point d’ancrage.

Jeudi 11 juillet 2013

14h : Le romance et la poésie chantée dans le monde judéo-espagnol 

Intervenants : Marie-Christine Bornes-Varol (modératrice), Paloma Díaz-Mas, Hilary Pomeroy, Susana Weich-Shahak.

Deux grands genres de poésie chantée ont produit l’essentiel du répertoire judéo-espagnol : les coplas et les romances. Ces derniers, qui disparaissent faute d'être jamais chantés, sont des pièces dont le texte raconte une histoire soulignée par la mélodie.

 16h30 : Le monde de la haketía

Intervenants : Philip Abensur, Line Amselem, Esther Bendahan, Abraham Bengio (modérateur), Solly Lévy.

Le nord du Maroc a longtemps abrité – et abrite encore - des communautés juives de tradition et de langues espagnoles. Cette année nous poursuivons l’exploration de ce monde singulier avec notamment deux écrivains et témoins venus de la diaspora : Solly Lévy (Toronto) et Esther Bendahan (Madrid).

 Vendredi 12 juillet 2013

14h Las kantikas de boda (les chants de mariages sépharades)

Conférence de Susana Weich-Shahak avec la participation de Kobi Zarco.

Les chants de mariage interprétés en judéo-espagnol d’Orient ou en haketia au nord du Maroc, accompagnent toutes les phases du rituel parmi lesquelles: les fiançailles, la composition et l’exposition du trousseau, le bain rituel, l’habillement, la cérémonie nuptiale, le festin, les danses, le congé de la mariée à ses parents, la nuit de noce et le réveil de la mariée…


Comments