Les invités et enseignants

Michael Alpert

Michael Alpert est professeur émérite d'Histoire espagnole moderne et contemporaine à l'Université de Westminster. Il a consacré une partie  importante de ses recherches à l'histoire des Inquisitions espagnoles et portugaises, des Nouveaux chrétiens et du marranisme ainsi qu'à l'immigration des conversos en Angleterre. Il est notamment l'auteur de Crypto-Judaism and the Spanish Inquisition (Palgrave, New-York, 2001). Il préside la Jewish Historical Society of England

Line Amselem

Line Amselem est née à Paris dans une famille originaire du Maroc espagnol (Tanger, Larache) qui lui a transmis sa langue et sa culture. Professeur agrégée d'espagnol et maître de conférences à l'Université de Valenciennes, elle travaille en priorité sur la littérature et les arts des XVIe et XVIIe siècles en Espagne et en Italie. Elle a traduit des textes poétiques de Lope de Vega, Thérèse d'Avila, Federico Garcia Lorca et de prose contemporaine. En 2006, elle a publié aux éditions Allia un roman inspiré de son enfance Petites Histoires de la rue Saint-Nicolas qu'elle a également traduit et publié en Italie (Il Canneto, 2012) et en Espagne (Xordica, 2012).

Anna Angelopoulos

Psychanalyste et spécialiste du conte, elle dirige depuis plusieurs années Le Catalogue du conte grec, publié en plusieurs volumes en grec et bientôt en anglais et prépare l'édition en français d'un corpus de contes grecs inédits. Elle a traduit et édité chez José Corti Les Contes judéo-espagnols des Balkans, un corpus d'histoires merveilleuses collectées par Cynthia Mary Crews, linguiste anglaise qui parcourut les Balkans à la veille de la Seconde Guerre Mondiale.

Abraham Bengio

Abraham Bengio est né à Tanger (Maroc) en 1949. Agrégé de lettres classiques, il a successivement été, directeur de l'Institut français de Madrid, directeur régional des affaires culturelles de Champagne-Ardennes, Franche-Comté, Midi-Pyrénées, Rhônes-Alpes, délégué général à la langue française et aux langues de France et directeur général adjoint de la Région Rhône-Alpes (depuis 2004). Outre sa langue maternelle, l'espagnol, il pratique notamment le français, l'anglais, l'italien, l'hébreu et le catalan... Par ailleurs, Abraham Bengio a également présidé la Maison d'Izieu, mémorial des enfants juifs exterminés.

Michèle Bitton

Née à Rabat au Maroc, Michèle Bitton est docteur en sociologue de l’Université de Provence et diplômée de l’Université hébraïque de Jérusalem. Elle est l'auteure notamment de Lilith, l'épouse de Satan, en collaboration avec Catherine Halpern (2010); Présences féminines juives en France XIX-XXème siècles. Cent itinéraires (2002), consultable aussi sur internet sur le site de l'AFMEG; Poétesses et lettrées juives. Une mémoire éclipsée (1999) et Être juif en France aujourd'hui, en collaboration avec Lionel Panafit (1997).

Marie-Christine Bornes-Varol

Marie-Christine Varol est professeur des Universités à l'Institut national des Langues et Civilisations orientales (INALCO) où elle enseigne la langue et la culture judéo-espagnole au département des Études hébraïques et juives. Auteur de nombreux articles et d'un Manuel de judéo-espagnol (Paris, L'Asiathèque, 1998) traduit en anglais et en bulgare, elle a publié un recueil de proverbes glosés de Bulgarie (Le proverbier glosé de Mme Flore Gueron Yeschua, Geuthner, 2012) et une description du Judéo-espagnol vernaculaire d'Istanbul (Peter Lang, 2008). Elle a dirigé pour le ministère de la Culture la constitution d'une archive orale du judéo-espagnol accessible en ligne (www.crdo.risc.cnrs.fr). Ses recherches l’ont conduit depuis plusieurs années à s’intéresser aux proverbiers judéo-espagnols et elle dirige dans le cadre du CNRS le projet Aliento sur la transmission des énoncés sapientiels.

Rachel Bortnick Amado

Originaire d’Izmir et résidant à Dallas, fondatrice et animatrice du forum en ligne entièrement en judéo-espagnol « Ladinokomunita » qui accueille chaque jour des contributions venues de tous les horizons de la diaspora judéo-espagnole. Rachel Bortnick Amado organise de nombreux voyages à thèmes judéo-espagnol et se bat pour que sa culture s’exprime au présent.

Gladys Benaim Bunan

Née à Tanger au Maroc, dans une famille sépharade native de Tétouan, Gladys Benaim Bunan est artiste-peintre, diplômée de l’École des Beaux-Arts de Toulon et vit aujourd’hui dans le sud de la France. Ses peintures ont été exposées dans plusieurs galeries européennes, en particulier en France et en Allemagne. Elle a notamment publié Tétouan-Rhodes, notre langue, notre histoire, nos poètes et Tu boca en los cielos. La Haketia de Menashé y Alfonso (Laredo Publishing Co., 2007) qui réhabilite un pan important, et souvent méconnu, du riche patrimoine sépharade judéo-marocain. Elle a réalisé les dessins et peintures qui illustrent le livre et l'a présenté en 2008 à New-York à l'American Sephardi Federation et, en 2009, à Barcelone à l'Instituto Europeo del Mediterraneo.

Jean Carasso

Fondateur et directeur de La Lettre Sépharade et des éditions éponymes, Jean Carasso s’est investi depuis 1992 à plein temps dans la défense et l’illustration de la culture judéo-espagnole. Il a notamment organisé en 2002 à l’UNESCO un colloque international consacré à cette culture. Son action lui a valu d’être fait Chevalier des Arts et des Lettres en 2005. Il dirige en partenariat avec l’Alliance israélite universelle la collection El Mundo Djudeo-espanyol de ayer de oy y de syempre.

Naïma Chemoul

Naïma Chemoul est l’âme du groupe toulousain de chant et musique sépharade Maayan. Au côté de ses musiciens (Samir Hammouch au qânoun, et Bonaventure Akoto aux percussions) elle recherche l’interprétation la plus proche de la tradition instrumentale orientale ou arabo-andalouse sans exclure une part d’improvisation. Son dernier disque a été présenté en juin 2011 à l’Hôtel de Lauzun à l’occasion du festival des Cultures juives.

Liat Cohen

Liat Cohen est une guitariste classique de nationalité israélienne et vivant à Paris, pionnière à la fois de la création contemporaine et de la renaissance de la guitare classique. Selon le musicologue Hirshberg, Liat Cohen est « l’une des vraies virtuoses de la guitare qui continue la grande tradition établie par le légendaire André Segovia». Son cinquième album,Variations Ladino est publié en 2007. Entre le rayonnement poétique de la guitare de Liat Cohen et les aspérités magnifiques des harmonies et des rythmes du monde judéo-espagnol, le disque ouvre un très large éventail esthétique. Elle se produit régulièrement avec le chanteur sépharade d’origine turque Hayati Kafé.

Gaëlle Collin

Spécialiste du domaine judéo-espagnol formée à l'INALCO, éditrice de formation, elle est actuellement responsable de la libraire du Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme. Elle consacre ses recherches à la littérature, la presse et au livre judéo-espagnols. Elle a notamment publié une édition critique de La Novya Aguna d'Eliya Karmona (Neue Romana, Berlin) et sur le patrimoine littéraire judéo-espagnol de Bulgarie, en collaboration avec Michael Studemund-Halévy : Entre dos mundos. Catalogo de los impresos bulgaros en lengua sefardi (siglos XIX y XX) aux Éditions Tirocinio de Barcelone.                   

Ariel Danan

Docteur en histoire de l'Université de Paris I, directeur de la nouvelle médiathèque Alliance Baron Edmond de Rothschild (MABER) du Centre Alliance Edmond J. Safra de l’Alliance Israélite Universelle.

Corinne Deunailles

Professeur de lettres ; travaille depuis dix ans dans le secteur de l’édition pédagogique dans le cadre de l’Education nationale. A collaboré comme critique théâtrale à divers journaux (Politis, Passage, Journal du théâtre, Zurban) et revues (Du Théâtre, L’Avant-scène, Théâtre aujourd’hui).

Enrico Isacco

Enrico Isacco est né en 1932 à Moscou de parents italiens. Diplômé de l'Institut des Hautes Études Cinématographiques, section opérateur de prises de vues, il a travaillé d'abord dans l'industrie cinématographique comme assistant réalisateur et réalisateur de courts-métrages, puis comme directeur de production ou producteur délégué sur une trentaine de longs-métrages. Photographe de talent, il a réalisé diverses expositions, la dernière "Métamorphoses" en 2011 au Prieuré Saint-Vincent de Chartres et à la galerie parisienne Lina Davidov. Il est également galeriste et expert en art indien. Parallèlement, il s'est attaché à la constitution d'un fonds d'archives photographiques du monde judéo-espagnol contenant plusieurs milliers de photos et a réalisé une vingtaine d'entretiens filmés de locuteurs du judéo-espagnol.

Hayati Kafé

Hayati Kafé «The Crooner» a débuté sa carrière de chanteur à Istanbul et la poursuit depuis 1961 en Suède et sur de nombreuses autres scènes. Il s’est fait une spécialité du répertoire Jazzy qu’il interprète en compagnie des plus célèbres Big Band. Ces dernières années il s’est également tourné vers le répertoire sépharade qu’il interprète aux côtés de Yasmine Lévy ou de Liat Cohen.

Jean-Claude Kuperminc

Directeur de la bibliothèque et des archives de l'Alliance israélite universelle depuis 1992, Jean-Claude Kuperminc en a conduit la modernisation et en a développé les ressources en matière d'archives, de photographies et de multimédia. Président de la Commission des archives juives, il est engagé dans de nombreuses actions de coopération. Il est co-fondateur du Réseau européen des bibliothèques Judaica et Hebraica (Réseau Rachel).

Monique Nahon

Monique Nahon après avoir assumé pendant de longues années des responsabilités sociales et éducatives, a entrepris un cursus universitaire couronné par un DEA en Histoire de l’éducation. Elle est l’auteure de Hussards de l’Alliance, Rachel et David Sasson (éditions du Palio, 2011), une biographie d’un couple de directeurs d’écoles de l’Alliance de 1900 à 1950.

Henri Nahum

Professeur émérite à la faculté de médecine de Paris, Henri Nahum, s'est intéressé à l'histoire du judaïsme sépharade et a notamment publié une Histoire des juifs de Smyrne XIXème-XXème siècle (Aubier, coll. Histoires, 1997) tirée de sa thèse de doctorat en Sorbonne. Il a participé à plusieurs colloques sur les juifs de l'Empire ottoman.

Zelda Ovadia Salinas

Zelda Ovadia Salinas est née à Istanbul et a fait son aliya en Israël en 1965. Elle est rédactrice de programmes et informations  pour les émissions judéo-espagnoles de Kol Israël et vice-rédactrice de la revue culturelle Aki Yerushalayim. Elle enseigne aussi le judéo-espagnol et fait des conférences sur la culture des communautés judéo-espagnoles. Elle est actuellement directrice de l'Association Sefarad et membre du Conseil Public de la Otoritad nasyonala para el Ladino (Israël).

Vanessa Paloma

Vanessa Paloma est chanteuse, écrivain et conférencière et vit actuellement au Maroc. Elle est née en 1971, aux USA (Atlanta, Géorgie), et a grandi en Colombie, d’où la famille de sa mère est originaire. Ses arrière-arrière-grands-parents, du côté de sa mère, sont venus de Tétouan en Colombie à la fin du 19ème siècle. Vanessa Paloma se consacre à la sauvegarde et à l'interprétation du répertoire judéo-espagnol. Ses travaux récents se sont concentrés sur le Maroc, et en particulier sur les liens profonds entre les populations juive et musulmane à travers la musique, les traditions et les croyances.

Pandelis Mavrogiannis

Né à Salonique, Pandelis Mavrogiannis est doctorant en linguistique à l’université Paris 8. Sa thèse porte sur la grammaire du judéo-espagnol et ses rapports avec le français, le turc et le grec. Formé à l’INALCO il est responsable du recueil et de la mise en ligne de la grande archive orale du judéo-espagnol, constituée à l’initiative du ministère de la culture et de la communication : www.crdo.risc.cnrs.fr .

Brigitte Peskine

Brigitte Peskine est écrivain et scénariste, elle a écrit pour les enfants, les adolescents et les adultes. Judéo-espagnole par son père, elle n'a découvert que tardivement la culture de sa famille, notamment au travers des recherches effectuées pour écrire Les Eaux douces d'Europe, Éditions du Seuil, 1996 et Buena familia, Nil/Laffont, 2000. A travers ce roman historique en deux volumes, Brigitte Peskine raconte le combat de Rebecca Gategno, née dans la djuderia de Haskeuy à l'aube du XXe siècle, contre les traditions patriarcales de sa communauté.

Silvia Planas Marcé

Sílvia Planas Marcé à obtenu sa licence en Histoire Médiévale à l’Université de Barcelone (1988) et sa maîtrise à l’Université de Toulouse Le-Mirail, sous la direction du professeur Pierre Bonnassié (1989). Directrice du Musée d’Histoire des Juifs de Gérone pour lequel elle s’est investie, elle dirige aussi l’Institut d’Études Nahmanide (organisation des cycles de conférences, colloques et cours sur l’histoire et la culture juive, à l’époque médiévale et contemporaine). Ses recherches sur l’histoire juive de la Catalogne médiévale s’orientent vers l’histoire des femmes juives catalanes au Moyen-âge. Elle a participé à divers séminaires et cours nationaux et internationaux (Espagne, France, États-Unis, Canada, Turquie) et a publié avec Manuel Forcano en 2009 une monumentale Histoire de la Catalogne Juive.

Moïse Rahmani

Juif d’Egypte, établi à Bruxelles et originaire par sa famille de l’île de Rhodes, Moïse Rahmani a fédéré autour de la revue Los Muestros et du site sefarad.com la communauté sépharade de Belgique. Il est l’auteur de nombreux ouvrages dont Rhodes, un pan de notre mémoire, Shalom Bwana, la saga des juifs du Congo, Les Juifs du soleil, Portraits de sépharades de Belgique.

Jessica Roda

Après avoir effectué des études de musicologie, de piano et de flûte traversière entre la Guyane française et la région parisienne, Jessica Roda se spécialise peu à peu en ethnomusicologie (anthropologie de la musique). Son domaine de prédilection est celui des musiques urbaines et plus spécifiquement des musiques juives (musiques judéo-espagnoles). À ce jour, elle achève un doctorat dans cette discipline au sein des universités de Montréal et de Paris Sorbonne. Sa thèse porte sur les pratiques musicales judéo-espagnoles en France à travers un regard porté tant sur l’objet musical, les discours que sur les comportements qui l’englobent. Membre active de plusieurs sociétés savantes, elle publie et diffuse régulièrement ses travaux dans des revues scientifiques, des ouvrages collectifs ou lors de conférences dans les milieux académiques, associatifs et culturels.

Hervé Roten

Ethnomusicologue, docteur en musicologie de l'Université Paris IV Sorbonne, Hervé Roten est directeur du Centre Français des Musiques Juives et du Département Musique de la Fondation du Judaïsme Français. Il est producteur d’une émission de radio et auteur de nombreux articles, ouvrages et disques portant sur les divers aspects des traditions musicales juives en France et dans le monde.

Marlène Samoun

Marlène Samoun est née à Tlemcen, en Algérie, et vit à Paris. Elle a travaillé sa voix au conservatoire Rachmaninov. Elle a été soliste dans des ensembles de jazz, un chœur tzigane classique et un groupe de gospel. Entourée de musiciens de tous horizons, elle reprend des mélodies du passé aux thèmes éternels, chants séfarades et yiddish profanes et sacrés, gospels et spirituals traditionnels américains, prières en hébreu et en arabe. Deux albums, Notches Notches et Sur la route ont été consacrés aux musiques juives liturgiques et profanes venues de l’Espagne médiévale, du Maghreb, d’Europe orientale et des Balkans. Depuis octobre 2011, elle dirige la chorale d’Aki Estamos.

Rosa Sanchez

Rosa Sanchez est licenciée en philologie iberoromane et française de l'Université de Bâle et docteur en linguistique iberoromane. Ses champs de recherche portent sur le théâtre et la presse judéo-espagnole new-yorkaise, l'imitation de l'oralité et la variation linguistique dans des textes écrits.

Moshe Shaul

Né à Smyrne en 1929, Moshe Shaul a émigré en Israël en 1949 et vit actuellement à Jérusalem. Il a dirigé les programmes en judéo-espagnol de la radio nationale d'Israël et a fondé la revue en judéo-espagnol Aki Yerushalayim ainsi que l’association “Sefarad” pour la conservation et la promotion de la culture judéo-espagnole. Il est actuellement vice-président de l'Autorité Nationale du Ladino en Israël.

Gilles Veinstein

Gilles Veinstein est historien, spécialiste de l'Empire ottoman. Il est professeur au Collège de France et directeur d'études à l’École des hautes études en sciences sociales. Né en  1945, il a accompli ses études supérieures à l’École normale supérieure, à la Sorbonne et à l'Institut national des Langues et Civilisations orientales. Auteur de plusieurs ouvrages et de nombreux articles, il est également directeur de la revue Turcica. Revue d'études turques. Entre autres sujets, il a traité des rapports entre juifs et musulmans dans l'Empire ottoman... Il a notamment dirigé l'ouvrage : Salonique, 1850-1918. La ville des juifs et le réveil des Balkans, éditions Autrement, 1992 (traduit en grec et en turc).

Susana Weich-Shahak

Ethnomusicologue israélienne, Susana Weich-Shahak enseigne au Centre de recherche sur les musiques juives de l’Université hébraïque de Jérusalem et à l'Université de Haïfa. Elle a recueilli dans les années 70 à 90 une collection ethnographique exceptionnelle de chants judéo-espagnols qui a contribué à enrichir la phonothèque israélienne. Elle a publié plusieurs ouvrages (livres et disques) portant sur les répertoires séfarades et orientaux et notamment Un Vergel Vedre, Flores del Repertorio Sefardi.