Les spectacles et projections


Marlène Samoun
Vanessa Paloma Liat Cohen Hayati Kafé Naïma Chemoul
Maayan

Soirées concert

Marlène Samoun

Marlène Samoun est née à Tlemcen, en Algérie, et vit à Paris. Elle a travaillé sa voix au conservatoire Rachmaninov. Elle a été soliste dans des ensembles de jazz, un chœur tzigane classique et un groupe de gospel. Entourée de musiciens de tous horizons, elle reprend des mélodies du passé aux thèmes éternels, chants séfarades et yiddish profanes et sacrés, gospels et spirituals traditionnels américains, prières en hébreu et en arabe. Deux albums, « Notches Notches » et « Sur la route » ont été consacrés aux musiques juives liturgiques et profanes venues de l’Espagne médiévale, du Maghreb, d’Europe orientale et des Balkans.
Marlène Samoun se produit régulièrement en concert, en France comme à l’étranger, avec ses musiciens, Olivier Hutman (piano), Emek Evci (contrebasse), Pascal Storch (guitare), Rachid Brahim-Djelloul ou Alain Viau (violon) et Alain Douïeb (percussions). Depuis octobre 2011, elle dirige la chorale d’Aki Estamos.

Vanessa Paloma

Vanessa Paloma est chanteuse, écrivain et conférencière. Elle est née en 1971, aux USA (Atlanta, Géorgie), et a grandi en Colombie, d’où la famille de sa mère est originaire. Ses arrière-arrière-grands-parents, du côté de sa mère, sont venu de Tétouan en Colombie à la fin du 19ème siècle.Vanessa Paloma est spécialisée dans le répertoire judéo-espagnol de la diaspora séfarade. Ses travaux récents se sont concentrés sur le Maroc, et en particulier sur les liens profonds entre les populations juive et musulmane à travers la musique, les traditions et les croyances. En tant que chercheuse de l'Institut Brandeis Hadassah à la Brandeis University, elle a participé à de nombreuses conférences universitaires. Elle a été chanteuse soliste dans plusieurs troupes prestigieuses dont le Long Beach Opera. Elle s’est aussi produite à travers l’Amérique du nord et du sud, en Israël, au Portugal et au Maroc. Elle a fondé l'ensemble SYNERGY et Flor de Serena, un ensemble judéo-espagnol, basé à Los Angeles. Son premier livre, Mystic Siren, a été publié en 2007: la voix des femmes dans l’équilibre de la création. Elle vit actuellement au Maroc.

Naïma Chemoul (ensemble Maayan)

Naïma Chemoul est l’âme du groupe toulousain de chant et musique sépharade Maayan. Au côté de ses musiciens (Samir Hammouch au qânoun, et Bonaventure Akoto aux percussions) elle recherche l’interprétation la plus proche de la tradition instrumentale orientale ou arabo-andalouse sans exclure une part d’improvisation. Son dernier disque a été présenté en juin 2011 à l’Hôtel de Lauzun à l’occasion du festival des Cultures juives.

Liat Cohen et Hayati Kafé

Liat Cohen est une guitariste classique de nationalité israélienne et vivant à Paris, pionnière à la fois de la création contemporaine et de la renaissance de la guitare classique. Selon le musicologue Hirshberg, Liat Cohen est « l’une de vrais virtuoses de la guitare qui continue la grande tradition établie par le légendaire André Segovia, transformant l’intimité de la guitare à un instrument soliste, projetant dans des grandes salles de concerts tout en gardant les nuances délicats et chaleureux de l’instrument ». Le «Guitare Magazine » l’a décerné le titre « la virtuose au son délicat ». Son cinquième album Variations Ladino est publié en 2007. Entre le rayonnement poétique de la guitare de Liat Cohen et les aspérités magnifiques des harmonies et des rythmes du monde judéo-espagnol, le disque ouvre un très large éventail esthétique, des échos nostalgiques d'un monde révolu à la vitalité du « bel aujourd'hui ». Elle se produit régulièrement avec le chanteur sépharade d’origine turque Hayati Kafé.

Projections des films :


Los Judios de patria espanola Espagne, 1929, 19 minutes, noir et blanc, muet. Réalisé par Ernesto Giménez Caballero. Ce documentaire de 1929 offre des portraits des principaux rabbins des Balkans pendant l’entre-deux guerre et de rares aperçus des écoles juives, des synagogues, des quartiers et des rues fréquentés par les judéo-espagnols ainsi que des exemples des rites et coutumes. Il a été découvert par Sharon Pucker Rivo, directrice du National Center for Jewish Film (Waltham, Massachusetts), à Barcelone lors de la commémoration du 500ème anniversaire de l’expulsion des juifs d’Espagne.


Théatre à l'école italienne de Salonique. Coll. Enrico Isacco


Rhodes Nostalgie, Belgique, 1995, 60 mn.

Présentation exceptionnelle en présence de Stella Lévy, originaire de Rhodes et survivante de la Shoah.

Réalisé par Diane Perelsztejn. Aux XVIe et XVIIe siècles, l'île grecque de Rhodes accueillit tant de juifs séfarades rejetés d'Espagne qu'elle prit le surnom de «la petite Jérusalem». De ce monde riche et coloré, dont les romans d'Albert Cohen donnent une idée jubilatoire et émouvante, il ne reste aujourd'hui presque plus rien. C'est que les aléas et les tragédies de l'Histoire sont passés par là. Au XIXe siècle, une première vague d'émigration économique chassa de nombreux séfarades vers l'Anatolie. Au début du XXe siècle, les Etats-Unis, le Brésil, l'Argentine, l'Afrique du Sud et le Congo belge attirèrent d'autres émigrants, en quête de meilleures conditions de vie. Les lois raciales promulguées par les maîtres italiens, en 1936, et la persécution nazie en 1943 eurent raison, ou presque, des derniers séfarades de Rhodes.

La maison de la rue Chelouche (Ha-Bayit Berechov Chelouche) de Moshé Mizrahi (1972), 70 mn. A la médiathèque  Baron Edmond de Rotschild.

Une famille judéo-espagnole d’Alexandrie émigre en Palestine sous mandat britannique et s’installe dans le quartier Shabazi à Tel-Aviv. La vie de cette famille et de leurs voisins est l’amorce d’une fresque précise sur la vie quotidienne avant la création de l’État d’Israël jusqu’à la guerre de 1948. Le film est directement inspiré de la biographie du réalisateur et est en partie tourné sur un mode documentaire. La grand-mère du jeune héros qui s’exprime en judéo-espagnol dans le film est interprétée par la propre mère de Moshé Mizrahi.


 

 


Comments